Optimiser son investissement en assurance-vie Les raisons de choisir un contrat en architecture ouverte

Investir en assurance vie Une option essentielle pour choisir son contrat : l’architecture ouverte 

L’assurance vie est le placement préféré des français, et c’est à juste titre. Cette enveloppe de placement vous permet de bénéficier de nombreux avantages, notamment fiscaux et successoraux. Vous pouvez les retrouver par ici : Les avantages d’un contrat d’assurance vie. On parle souvent de l’assurance vie en cas de décès mais il faut aussi s’intéresser à l’assurance-vie en cas de vie. En effet, il s’agit avant tout d’un véhicule d’investissement et qui doit donc être perçu comme un outil de génération de performance.

Avec le rendement du fonds euro qui ne cesse de baisser chaque année (inférieur à 2% depuis 2016), il est difficile pour l’investisseur particulier de voir la couleur de la performance s’il s’obstine à loger ce support dans son contrat dans les années à venir.

Quel que soit l’assureur, l’assurance vie a toujours le même mode de fonctionnement. On peut la comparer à la voiture : elle a un volant, une boite de vitesses et elle sert à conduire. Ce qui fait en revanche la différence entre une voiture performante et une autre, c’est la cylindrée. Tout comme nous n’avons pas la même expérience de conduite entre une Renault 4L et une Ferrari, nous n’aurons pas la même expérience de la performance entre une assurance vie en architecture fermée et une en architecture ouverte.

Afin d’illustrer nos propos, il convient dans un premier temps de définir les indicateurs d’appréciation de la performance d’une allocation d’actifs, quelle que soit son architecture :

L’indice de performance

Cet indice constitue la différence entre la valeur liquidative finale et initiale d’un fonds en considération du rendement capitalisé (dividendes d’actions et coupons obligataires) ;

Performance totale = (Position finale – Position initiale + rendement) / (Position initiale x 100)


La volatilité des fonds

Elle correspond à l’amplitude des écarts de valeur d’un fonds en fonction de sa valeur moyenne ;


Le ratio performance/volatilité

présent dans l’indicateur de Sharpe, permet d’évaluer le coût du risque. Associé au ratio Omega, il permet de déterminer le nombre de positions inférieures au seuil moyen de performance. Si ce ratio dépasse la valeur de 1, le fonds est estimé objectivement performant, sinon il est décrété mauvais : il génère moins de performance que son indicateur de référence.

Prenons l’exemple des actions françaises grandes capitalisations. L’indicateur sera le CAC 40. Un bon fonds fera mieux que l’indice (il génère donc de l’Alpha). Un mauvais fonds fera moins bien. L’idée, c’est de choisir les bons fonds. Et par essence les bons gérants. Et pour les sélectionner, il faut en avoir la liberté. L’arme essentielle, c’est la liberté de choisir.

Ainsi, le rendement est certes un indicateur incontournable de la performance mais il ne doit jamais être espéré au détriment du risque. L’architecture ouverte va nous donner la possibilité d’optimiser le couple rendement/risque, autrement dit le couple espérance de gain / potentiel de perte de l’argent investi dans notre contrat d’assurance vie.

L’architecture fermée : les raisons de l’éviter

L’architecture fermée est un peu l’apanage de la banque de détail, quasiment considérée comme un service public en France, et de l’assureur grand public, qui a souvent une présence omnipotente sur le territoire national et qui dispose d’agences qui ont pignon sur rue.

Lorsque vous ouvrez un contrat d’assurance vie en architecture fermée dans une agence bancaire, votre conseiller va vous demander quel est votre profil d’investisseur : prudent, équilibré ou dynamique. Pour vulgariser, il va vous demander si vous aimez plus les choux, les carottes ou les pommes de terre.

Si vous choisissez les carottes, il va vous proposer d’investir votre argent dans un portefeuille « équilibré » entre du fonds euro et des unités de compte. Jusque-là, rien de très alarmant, si ce n’est que :

  • Le fonds euro est celui de l’assureur de la banque
  • Les unités de compte sont les fonds « maison » de la banque

Pour faire simple, l’intégralité de votre argent sera investie à travers des supports d’investissement que d’une seule et unique entité.

 

investir en assurance vie

Les contrats d’assurance vie en architecture fermée

 

Ces fonds « maison » bancaires sont souvent très chargés, notamment en termes de frais d’entrée/sortie et de frais de gestion. Par ailleurs, leur historique de performance nous prouve qu’ils ne sont pas vraiment en tête des classements de la presse spécialisée. Ceci aura pour conséquence de venir considérablement déprécier la performance de votre contrat d’assurance vie sur le long terme.

Comme discuté précédemment, la question de la diversification se pose. En effet, si la banque dans laquelle nous avons investi nos fonds traverse une crise sans précédent, nous subirons tout le poids de cette chute. Si l’offre du contrat n’est que de 15 fonds, nous ne serons pas dans de bonnes conditions pour aller chercher des opportunités de marché, ou à l’inverse, pour nous prémunir d’un risque de correction de ce même marché.

Écoutons la mise en garde de nos grand-mères qui nous disaient qu’il ne faut jamais mettre tous ses œufs dans un même panier et fuyons l’architecture fermée.

L’architecture ouverte : les raisons de l’adopter

Nous avons vu dans la première partie qu’un des éléments fondamentaux d’une bonne gestion d’un portefeuille est le ratio rendement/risque.

En quoi l’assurance vie investie dans une allocation d’actifs en architecture ouverte est la clé de l’optimisation de ce ratio ?

Optimiser les Rendements

La plupart des fonds leaders de leur catégorie proviennent quasiment tous de sociétés de gestion de portefeuille indépendantes. Celles que l’on appelle les « pure players ».

L’assurance vie en architecture ouverte va nous donner la possibilité de contourner les fonds de l’assureur ou de la banque de détail au profit d’une sélection des fonds les plus performants et au travers d’une offre pléthorique de sociétés de gestion.

Cela va maximiser notre espérance de gain sur le long terme.


Maîtriser les Risques

La théorie moderne du portefeuille de Miller et Markowitz, nobélisée en 1990, établit le modèle de la diversification comme le plus sûr moyen de diluer le risque, et non pas celui de tenir la meilleure des positions.

Ainsi, la diversification est le maître mot de l’allocation d’actifs financiers. Elle se matérialise à travers différents compartiments :

  • Diversification de la classe d’actifs : actions, obligations, monétaire, matières premières, produits dérivés, produits structurés, immobilier… ;
  • Diversification géographique : marché américain, marchés émergents, marché européen, marché asiatique… ;
  • Diversification de la stratégie des fonds: gestion indicielle, gestion active, absolute return, total return, long/short… ;
  • Diversification sectorielle : consommation de base, santé, énergie, technologie, industrie, science, télécommunication, finance…

L’assurance vie en architecture ouverte va nous donner la possibilité de répondre à la problématique fondamentale de la diversification.

L’offre assurantielle de Cheval Blanc Patrimoine est constituée uniquement de contrats de gestion privée minutieusement sélectionnés en fonction notamment de leur capacité à nous délivrer une « vraie » architecture ouverte..

Certains d’entre eux nous donnent un accès privilégié à plus de 1 000 fonds disponibles gérés par des dizaines de sociétés de gestion. Cela nous laisse l’embarras du choix, toujours dans le but d’aller chercher un rendement attractif tout en ayant la garantie que votre argent est diversifié de manière optimale.

Enfin, notre équipe de gestionnaires de patrimoines, tous agrémentés CIF (Conseillers en Investissements Financiers), seront en mesure de vous accompagner dans l’élaboration d’une allocation de fonds sur mesure et qui vous ressemble.

Vous trouverez notre sélection par ici : notre sélection d’assurances vie en architecture ouverte

A propos de l’auteur

Jules  Rousselet est conseiller senior en gestion de patrimoine et manager pour le groupe. Passionné des marchés financiers et d’ingénierie patrimoniale, il vous guidera au mieux pour réaliser les bons investissements. Accédez à son agenda en cliquant ici !

Vous souhaitez une étude gratuite et personnalisée ?

Votre demande a bien été transmise,

nous allons rapidement prendre contact avec vous

Une erreur est survenue, veuillez réessayer.

Données Personnelles

Ce modèle sera ultérieurement complété par l’information concernant les directives relatives au sort des données à caractère personnel après la mort (article 32-I-6° de la loi du 6 janvier 1978 modifiée).
Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par notre cabinet Cheval Blanc Patrimoine pour la gestion de notre clientèle. Elles sont conservées pendant 1 an et sont destinées Service marketing et au service commercial, établis en France, à Paris 16. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant le Cabinet Cheval Blanc Patrimoine situé au 9, avenue Bugeaud, 75116 Paris
Nous vous informons aussi de l’existence de la liste d’opposition au démarchage téléphonique « Bloctel », sur laquelle vous pouvez vous inscrire ici : https://conso.bloctel.fr/