La nouvelle génération de Cabinet de Gestion de Patrimoine

L’optimisation avant cession de son entreprise bien créer, bien croître, bien céder & conserver les fruits de la valeur créée

Optimiser la situation avant la cession de son entreprise

 

Souvent le fruit du travail d’une vie, d’une idée géniale, d’un travail trans-générationnel, de la transmission d’une société construite par vos parents, le moment de la cession est souvent douloureux pour les chefs d’entreprises.

La fiscalité est souvent perçue comme particulièrement lourde, et vécue comme une injustice par le contribuable qui a passé du temps, dépensé de l’énergie, passé des nuits blanches pour mener sa structure vers la réussite.


La fiscalité en cas de cession de titres : rappel des règles

Deux régimes existent pour le calcul de fiscalité en cas de cession de titres d’une entreprise. Nous partons de la considération que sont vendus des titres. Les fonds de commerce disposent d’autres règles que nous traitons ailleurs.

Il existe deux régimes. un régime général (I) , qui s’applique à tous, et un régime dérogatoire, qui s’applique sous conditions (II).

Le régime général (I)

C’est le régime qui s’appliqué à tous.

La fiscalité prévue en cas de cession est aujourd’hui d’intégrer la plus-value à la flat tax (30% y compris les prélèvements sociaux). Notons que le barème progressif de l’impôt sur le revenu est toujours possible si il est plus avantageux. Il est essentiel de toujours réaliser le calcul avant de prendre la décision d’appliquer tel ou tel régime.

Cheval blanc Patrimoine - cas pratique

J’ai créé une société avec 100 000€ au capital. Je la revend 2 000 000€. ma plus-value est alors de 1 900 000€.

Quelle est alors ma fiscalité ?

Afin de calculer l’assiette d’imposition (le montant de la plus value imposable), il faut déterminer la durée de détention des titres.

de 0 à 2 ans de détention, il n’y a pas d’abattement (cas 1)

de 2 à 8 ans de détention, il y a un abattement de 50% sur la plus-value (cas 2)

au delà de 8 ans de détention, il y a un abattement de 65% sur la plus value (cas 3)

Cas 1 : Revente de mes titres avant 2 ans de détention

Dans mon cas, si je détiens mes titres depuis 1 an, je n’aurais pas d’abattement. ma fiscalité sera alors calculée sur 100% de la plus value, et imposée à la Flat Tax pour l’exemple. Soit 1.900.000€ à 30%. Ma fiscalité sera alors de 570 000€.

Cas 2 : Revente de mes titres après une détention entre 2 ans et 8 ans

Dans ce cas, j’ai un abattement de 50% sur la valeur de mes titres. Mon assiette taxable est alors de 1.900.000€ X 0.5 = 950.000€. Ma fiscalité sera alors de 30% de 950.000€ soit 285 000€ y compris les prélèvements sociaux.

Cas 3 : Revente de mes titres après une détention supérieure à 8 ans.

Dans ce cas, j’ai un abattement de 65% sur la valeur de mes titres. Mon assiette taxable est alors de 1.900.000€ X 0.35 = 665.000€. Ma fiscalité sera alors de 30% de 950.000€ soit 199 500€ y compris les prélèvements sociaux.

 


Le régime dérogatoire (II)

Avant tout, il convient de déterminer si votre vente de titres est éligible au régime dérogatoire, toujours plus avantageux

Deux cas principaux sont éligibles :
La vente de la société à un membre de votre famille.

Cet événement permet l’application du régime dérogatoire. Par membre de la famille, le législateur entend les ascendants, les descendants, les frères ou les soeurs.

La cession d’une entreprise jeune, créée il y a moins de 10 ans
  • Il faut que la société dispose de son siège au sein d’un Etat membre de l’union européenne
  • L’entreprise ne doit pas être une société cotée
  • L’entreprise doit être soumise au régime de l’imposition sur les sociétés
  • L’entreprise doit exercer une activité commerciale, artisanale, libérale, agricole, mais pas une activité patrimoniale comme la gestion d’un patrimoine immobilier ou la gestion de capitaux.
  • Enfin, l’entreprise doit avoir moins de 10 ans.

Des abattements renforcés si le régime dérogatoire est applicable

Si votre société est éligible au régime dérogatoire, les abattement sont alors renforcés.

Afin de calculer l’assiette d’imposition (le montant de la plus value imposable), il faut déterminer la durée de détention des titres, comme pour le régime réel :

de 0 à 4 ans de détention, l’abattement est de 50%

de 4 à 8 ans de détention, il y a un abattement de 65% sur la plus-value (cas 2)

au delà de 8 ans de détention, il y a un abattement de 85% sur la plus value (cas 3)


Pour le même cas que le précédent (cession d’une entreprise avec plus-value brute de 1.900.000€) : 

Cas 1 : Revente de mes titres entre 0 et 4 ans de détention

Dans mon cas, si je détiens mes titres depuis 1 an, je n’aurais pas d’abattement. ma fiscalité sera alors calculée sur 50% de la plus value, et imposée à la Flat Tax pour l’exemple. Soit 1.900.000€ à 50%. Ma fiscalité sera alors de 285 000€.

Cas 2 : Revente de mes titres après une détention entre 4 ans et 8 ans

Dans ce cas, j’ai un abattement de 65% sur la valeur de mes titres. Mon assiette taxable est alors de 1.900.000€ X 0.65 = 665.000€. Ma fiscalité sera alors de 30% de 665.000€ soit 199 500€ y compris les prélèvements sociaux.

Cas 3 : Revente de mes titres après une détention supérieure à 8 ans.

Dans ce cas, j’ai un abattement de 85% sur la valeur de mes titres. Mon assiette taxable est alors de 1.900.000€ X 0.15 = 665.000€. Ma fiscalité sera alors de 30% de 285.000€ soit 85 500€ y compris les prélèvements sociaux.

Les différentes pistes pour optimiser la fiscalité de la cession de son entreprise


Le pacte Dutreil

 


Les donations avant cession

 


Le départ à la retraite

 


L’OBO Familial & le LBO


L’apport cession (Art 150 OB ter)

Nous avons consacré une page entière à ce régime particulier qui consiste à apporter tout ou partie de vos titres à une nouvelle société, vous permettant sous condition de profiter d’un report d’imposition.

Joachim Savigny, Cheval Blanc Patrimoine

Quelle que soit la nature de votre projet, un audit complet nous permettra de mesurer toutes les possibilités qui s’offrent à vous et de trouver les pistes d’optimisations les plus cohérents.

Les gains sont souvent spectaculaires, mais il convient de s’entourer de professionnels (conseils en gestion de patrimoine, avocats, notaires, experts comptables) aguerris pour éviter tout risque de requalification.

Nous vous accompagnons pour une stratégie d’ensemble, complète, avec le rôle de conseil et de chef d’orchestre de chaque profession nécessaire au bon déroulement de l’opération.

Nos Recommandations

L’apport cession

L’apport cession, un mécanisme à maîtriser en cas de cession de son……

Transmission du patrimoine – Cheval Blanc Patrimoine

Bien protéger, bien transmettre, c’est avant tout bien……

Investissement immobilier

L’investissement immobilier dispose de qualités intrinsèques qui en font le placement…

Vous souhaitez une étude gratuite et personnalisée ?

Un code de vérification vous sera envoyé par SMS

Veuillez saisir le code que vous avez reçu par sms.

Votre demande a bien été transmise,

nous allons rapidement prendre contact avec vous

Une erreur est survenue, veuillez réessayer.

Données Personnelles

Ce modèle sera ultérieurement complété par l’information concernant les directives relatives au sort des données à caractère personnel après la mort (article 32-I-6° de la loi du 6 janvier 1978 modifiée).
Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par notre cabinet Cheval Blanc Patrimoine pour la gestion de notre clientèle. Elles sont conservées pendant 1 an et sont destinées Service marketing et au service commercial, établis en France, à Paris 16. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant le Cabinet Cheval Blanc Patrimoine situé au 9, avenue Bugeaud, 75116 Paris
Nous vous informons aussi de l’existence de la liste d’opposition au démarchage téléphonique « Bloctel », sur laquelle vous pouvez vous inscrire ici : https://conso.bloctel.fr/